c_tl c_t c_tr
c_l
c_r
c_l
    Accueil/Bip/Bip n92/article 3- HOMMAGE A SABRINA TAMIM  
  article 3- HOMMAGE A SABRINA TAMIM
 
 
 
 
 
 

            

article 3- HOMMAGE A SABRINA TAMIM
   

Samedi 11 mars 2006 sous une pluie fine, de nombreux lves du collge Jean Lurat de Sarcelles ont tenu rendre un dernier hommage leur amie Sabrina Tamin, dcde lge de 15 ans dune suite dune longue maladie.

Si des voisins, des membres de la famille, la municipalit, des responsables dassociation et des professeurs, des collgiens taient prsents, les copines de Sabrina taient trs nombreuses.
Elles avaient confectionn sur des bouts de carton leurs messages damour Sabrina et tous revtaient un Tshirt noir la mmoire de leur amie.

Max, employ au service des sports de lAASS et ami de la famille pronona quelques mots et ce fut au tour de Mohamed, loncle de Sabrina de prendre la parole pour remercier tout le monde.
Tous deux taient envahis par lmotion.
Mohamed, agent municipal Sarcelles est connu de tous comme un homme gentil et serviable.
Ctait aussi un de nos voisins et nous tenons lui adresser notre amiti pour le drame qui le frappe.

Nous avons appris aussi que le corps de Sabrina a t rapatrie au Maroc cette semaine.
Il y a quelques annes, Djamel Debbouze dans une interview tlvise prcisait


quen banlieue, les gens aussi avaient du cur et savaient se montrer solidaires.
La nombreuse foule juvnile qui sbranla sous le crachin pour une marche silencieuse ce samedi tait l pour attester quil ntait nul besoin de le prciser.

Une des amies de Sabrina, Sarah Lexee lui a crit ce pome..

La vie ta t donne
Mais aujourdhui on te la retire
La vie ta beaucoup appris
Mais tu nas pas eu le temps den tirer profit
La vie est une chance donne ta naissance
Cette chance dure jusqu ta croissance
La vie est belle jusquau dernier instant
Mais la vie ne ta pas donne le temps.

Sabrina, on ne toubliera jamais.

Si personnellement, nous ne connaissions pas Sabrina, nous savons combien le monde nous parait injuste lorsque lun de nos proches disparat, mais lorsque lon meurt 15 ans dune maladie incurable, lge o la vie devrait nous sourire pour de longues, de trs longues annes, cest dautant plus cruel et la douleur des plus vives.

Martial Beauville

 

 

  1084
  4.33 (3 Votes:)
  0.9 KB



Auteur: Commentaires:
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.

Poster un commentaire
Nom:
Titre:
Commentaires:
 
Code de Scurit:

Entrer le code
 


Image prcdente:
article 2 - Du ct des Femmes  
 Image suivante:
article 4 -DU CARROUSEL DU LOUVRE A MONTIER EN DER

 

 
 
c_r
c_bl c_b c_br

RSS Feed: article 3- HOMMAGE A SABRINA TAMIM (Commentaires)

accueil \ le club \ bip \ livre d'Or \ liens \ ancien site